« Le crépuscule glisse dans la nuit, et une odeur de noix de muscade monte de la cuisine.Le petit corps de Dhana réchauffe le côté des jupes de Nella. Le ciel est un océan qui s’ écoule entre les toits , trop vaste pour qu’ à l’oeil nu on distingue où il a commencé et où il finira.Sa profondeur, où elle voit une infinité de possibilités, entraîne Nella loin de la maison.
《Madame?》 appelle Cornelia.
Nella se retourne et inspire l’arôme des épices. Elle vole un dernier regard vers le ciel et rentre chez elle. « 

« Miniaturiste » Jessie Burton