« Je voulais vous raconter ces histoires pour que vous compreniez à quel point l’ignorance est pernicieuse, à quel point elle endort l’esprit et réduit l’intelligence. L’être humain ignorant ne se pose plus de questions, il vit avec des certitudes et se ferme sur lui-même au point de devenir un fanatique, quelqu’un qui ne tolère rien d’autre que ses propres affirmations. Il se ferme à tout ce qui vient de l’extérieur et devient borné comme un âne qui fait toujours le même chemin. On peut même en mourir. Car certains se battent et meurent pour défendre des valeurs, des idées généreuses et fortes, quand d’autres meurent bêtement pour de petites idées très étroites. Et tout ça est la faute de l’ignorance, l’ignorance, la pire chose au monde. « 


« L’école perdue » Tahar Ben Jelloun