Billy

 » Pendant un moment, Billy mit la tête dehors par sa vitre ouverte; il avait l’air de se sentir aussi libre que moi.
Lorsqu’il se fut recalé sur son siège, il ne put plus s’arrêter de tchatcher, sur Monkey’s Eyebrow, sur son papa, et combien il était sûr que tout ça était très bien.
– Et quand on aura trouvé mon papa, dit-il, on reviendra et on trouvera le tien.
Je me penchais sur le volant, scrutant à travers le pare-brise la longue route obscure qui s’étirait devant nous.
– Tu sais quoi, Billy D. ? Je ne suis pas certain que les pères vaillent vraiment le mal qu’on se donne pour eux. « 

« Ma dernière chance s’appelle Billy D. » Erin Lange