« Tu sais, un jour à la Martinique, une vieille sorcière m’a dit que moi, Stéphanie St-Clair, j’avais un destin. Elle l’avait soit-disant vu dans mes yeux. Ces histoires-là, je n’y ai jamais trop cru, peu importe. ça m’a plu. Je savais que depuis longtemps que je n’avais pas envie de me laisser dicter ce que j’avais à faire. Par personne. »

« Le petit prince de Harlem » Mikael Thévenot