« Y’a t-il un rapport avec mon rapport ?
Je pense que oui. Parce qu’il est question de souvenirs, et qu’en écoutant Sola me raconter les siens, j’ai compris beaucoup de choses. Par exemple : le pire dans la vie, ce n’est pas la disparition de quelqu’un, une relation qui se délite, un lieu qu’on quitte. Tout cela continue à exister, transmis de tête en tête et partagé autour d’un verre avec des rires, quand on s’en souvient en commun. Le pire, c’est quand il n’y a personne d’autre pour se rappeler tout ça, personne à part toi. »

« Âge tendre » Clémentine Beauvais