« Pour ce qui est de mon curieux prénom, , il aurait pu réduire cette situation à un modèle psychanalytique des plus communs. Et en fait pas du tout. Qu’un enfant nommé Judas soit le fils de Dieu ne m’est jamais jamais apparu comme une équation absurde ou contre nature. J’en étais la preuve vivante: je m’appelais Judas et mon père était Dieu »

« Judas côté jardon » Juan d’Oultremont