« Je pensais au moins pouvoir être maître de mon esprit. Apprendre à lire correctement me semblait la chose la plus sensée. Dans un pays où on n’avait pas vraiment le droit d’être, j’ai donc décidé d’être. De décrocher la lune, vous voyez ? Après j’ai rencontré ma femme. Ma très belle femme (…)
Ce qu’elle m’a enseigné de mieux, de plus important, c’était d’écrire aussi des mots; elle m’a montré que je n’étais pas qu’un homme de seconde zone élevé à la farine blanche et au christianisme. C’est ma femme, Elsie, qui m’a acheté mon premier dictionnaire. Elle savait sans doute qu’en faisant ça, elle plantait une graine, qu’elle faisait germer quelque chose en moi. Quel bon compagnon, le dictionnaire-il y a dans ce livre des histoires à vous couper le souffle. Il reste mon bien le plus précieux et je ne l’échangerais pas pour tout l’or du monde »

« La récolte » Tara June Winch