« Non que le temps s’arrête dans une bibliothèque, il y est plutôt capturé, cueilli, et il ne s’agissait pas uniquement du mien ni de ma vie, mais de celui de l’humanité. Le temps n’y est pas seulement endigué, il est économisé. La bibliothèque est un mémorial. Elle vous offre un aperçu de l’immortalité, on peut y vivre éternellement »

« L.A. Bibliothèque » Susan Orlean