blue pearl

« – Regardez bien, vous ne la reconnaissez pas ?
Elle a attiré mon attention sur un petit carton épinglé à l’ourlet de la robe de cette poupée. En mettant mes lunettes, j’ai pu lire ces mots gravés en italiques : « Abigail Burlington, provenance État de Virginie ». J’étais stupéfaite. Ma mère, Abigail, ne savait ni lire ni écrire. Soudain, à son collier de perles bleues et surtout à l’absence d’un bras, j’ai reconnu Blue Pearl, ma poupée manchote. Je n’en croyais pas mes yeux : c’était Blue Pearl, la poupée que ma mère avait cousue pour l’anniversaire de mes dix ans !
Tous les souvenirs de mon enfance me sont remontés à l’esprit et, malgré mon vieil âge, l’émotion m’a envahie. »

« Blue Pearl » Paula Jacques