Blog Image

Blog Nohbi

Nocturne des bibliothèques: « Guide de survie du bibliothécaire »

Actualité de la bibliothèque Posted on 05 Oct, 2021 15:51

Vous avez toujours rêvé de devenir bibliothécaire ? De découvrir les arcanes de ce métier mystérieux ? De devenir expert en bibliothéconomie, CDU, Rameau, Vubis, catalographie, Electre, Unimarc,…
Les bibliothécaires de Neder-over-Heembeek vous convient à une soirée jeux pour découvrir votre bibliothèque.

Au menu : épreuves « physiques » et quizz, apéro et de quoi grignoter !



Grève nationale

Actualité de la bibliothèque Posted on 23 Sep, 2021 08:19

En raison des perturbations entraînées par la grève de ce vendredi 24/09, la bibliothèque fermera exceptionnellement à 12h.

Merci pour votre compréhension



Regards sur / Een blik op NOH

Divers Posted on 22 Sep, 2021 09:40

Un appareil photo est à votre disposition dans votre bibliothèque pour de magnifiques photos de l’ndroit 🙂



Alamut

"Conseillé par votre bibliothécaire" Posted on 22 Sep, 2021 09:37

« Ce ne sont pas les choses en elles-mêmes qui nous rendent heureux ou malheureux, dit Hassan à ses dais dans l’observatoire alors qu’ils étaient allongés sur des coussins, mais seulement l’idée que nous avons d’elles, le crédit que nous leur accordons. Prenons un avare qui enterre un trésor dans un endroit secret. En public, il joue au misérable ; en privé, il jouit de l’idée qu’il est riche. Son voisin découvre sa cachette et lui vole son trésor. L’avare se réjouira de sa richesse tant qu’il ne découvre pas le larcin. Et si sa mort survient avant, il expirera dans l’idée heureuse qu’il est riche. Il en est de même avec l’homme qui ne sait pas que sa maîtresse le trompe. S’il ne l’apprend pas, il vivra heureux jusqu’à sa mort. Examinons le cas où sa femme chérie est un modèle de vertu et où une mauvaise langue le persuade qu’elle lui est infidèle, il souffrira les tourments de l’enfer. Ni une chose vraie ni un fait vrai ne décident donc de notre bonheur ou de notre malheur, car nous sommes surtout et exclusivement dépendants de nos interprétations et de la conscience que nous en avons. Nous découvrons tous les jours combien ces interprétations sont mensongères ou erronées. Notre bonheur s’appuie sur des jambes frêles et notre tristesse est souvent injustifiée ! Quelle merveille que le sage soit indifférent aux deux ! Et si seuls les rustres et les imbéciles pouvaient jouir du bonheur ? »

« Alamut » Vladimir Bartol



Fête de la Communauté Française

Actualité de la bibliothèque Posted on 21 Sep, 2021 13:16
FERMETURE

La bibliothèque est fermée du samedi 25 septembre au lundi 27 septembre 2021 inclus.

Bon week-end



Eloge du mauvais lecteur

"Conseillé par votre bibliothécaire" Posted on 15 Sep, 2021 08:32

« Il faut toutefois clarifier ceci : contrairement à ce qu’on pourrait supposer le Lecteur Modèle n’est pas toujours un lecteur idéal ; et le mauvais lecteur n’est pas systématiquement l’antithèse du Lecteur Modèle. En effet, le texte peut parfois élaborer un dispositif qui vous change en mauvais lecteur, en particulier dans les polars et les récits imposteurs qui ont besoin que vous tombiez dans leurs pièges. Astucieuses et roublardes, ces œuvres vous contraignent à mal les lire afin de vous surprendre. Le mauvais lecteur est ainsi exigé par le texte, celui qui contourne les guets-apens du livre, celui qui est un Sherlock Holmes des textes, n’est pas le bienvenu parce qu’il ruine les effets de l’œuvre alors qu’ils sont essentiels à son fonctionnement. »

« Eloge du mauvais lecteur » Maxime Decout



La mécanique du coeur

"Conseillé par votre bibliothécaire" Posted on 09 Sep, 2021 20:33

« La mécanique du coeur » Mathias Malzieu



Une joie féroce

"Conseillé par votre bibliothécaire" Posted on 02 Sep, 2021 09:00

« Voilà. Nous avions presque fini. J’étais libraire ? Quelle chance ! Elle m’a parlé avec passion d’Elena Ferrante, je lui ai répondu mal de dos. Cartons, piles, stock, libraire est aussi un métier de force. Mais quand même, lire les livres avant qu’ils ne paraissent ! Un bonheur, non ? Oui. Bien sûr. Et une chance. Elle testait ma résistance aux choses. Je l’avais senti. Verre à moitié vide ? À moitié plein ? Qui êtes-vous, Jeanne, qui allez repartir de mon bureau avec trop d’informations, le ventre noué, la tête lourde, une besace remplie d’ordonnances et sept mois de traitement ? Jeanne, qui serez ensuite bombardée de rayons chaque matin pendant trente-trois jours, le torse marqué au feutre indélébile, rouge, noir, tatouée de croix pour que le médecin n’ait pas à recalculer les angles d’attaque. Jeanne, qui prendrez des médicaments pendant cinq ans, qui serez palpée, surveillée, contrôlée, qui vivrez le reste de votre vie avec cette crainte nouvelle. »

« Une joie féroce » Sorj Chalandon



Suivant »